Midnight Commander – Un gestionnaire de fichiers très léger

Midnight Commander, qu’est-ce que c’est?

Midnight Commander (mc) est un utilitaire multifonctionnel semi-graphique utilisable en console ou dans un terminal, y compris distant.

Ses possibilités sont nombreuses, il s’agit ici de parler des fonctions basiques qui pourront rendre de grands services à un débutant. Dans ce contexte son aspect le plus attrayant est l’intégration dans un seul logiciel de fonctionnalités par ailleurs présentes dans le système mais de manière moins conviviale.
Midnight Commander remplit essentiellement deux fonctions :

  • gestionnaire de fichiers (file manager) : il permet de se déplacer dans l’arborescence et de s’affranchir des commandes cd, ls, cp, rm,… mais aussi chmod, chown, ln,… et plus encore: tar, unzip, gzip,…
  • éditeur et visualisateur de fichiers : tout en sachant rester simple et convivial il est cependant puissant avec en particulier la mise en évidence syntaxique des langages de programmation (par exemple le HTML ou les scripts shell).

Installation de Midnight Commander

Installer Midnight Commander sur Ubuntu et dérivés :

1
2
3
sudo add-apt-repository ppa:nilarimogard/webupd8
sudo apt-get update
sudo apt-get install mc

Désinstaller Midnight Commander :

1
2
3
sudo add-apt-repository -r ppa:nilarimogard/webupd8
sudo apt-get update
sudo apt-get remove mc

Pour installer Midnight Commander sur Archlinux, entrez ceci dans votre terminal :

1
pacman -S mc

Lancement de Midnight Commander

Pour lancer Midnight Commander, il faut taper dans votre Terminal :

mc [entrée]

Midnight_commander_001

Utilisation du gestionnaire de fichiers

Midnight Commander peut s’utiliser en partie grâce à la souris si gpm est installé et actif (ou si on a lancé un terminal en interface graphique), mais la souris n’apporte rien et au contraire ralentit son utilisation. Les quelques raccourcis clavier à connaître permettent de profiter pleinement de l’ergonomie. Par bonheur, ces raccourcis sont fort simples car soit évidents soit rappelés dans l’interface.

Déplacements :

Les flèches de votre clavier vous permet de vous déplacer.

La touche tabulation permet de passer d’un panneau à l’autre (arborescence gauche et droite).

Sélection :

On sélectionne (et dé-sélectionne) des fichiers ou répertoires avec la touche Inser. Les items sélectionnés prennent alors la couleur jaune.

La touche étoile (*) permet de sélectionner l’ensemble des fichiers – et non les répertoires – du répertoire courant.

midnight_commander_002

Copier un fichier/répertoire :
Tout d’abord observons la barre du bas où des fonctions sont numérotées de 1 à 10. Ces numéros sont des rappels des raccourcis clavier obtenus grâce aux touches de fonction correspondantes : f1 à f10.

Midnight_commander_003

La touche de fonction pour copier un fichier ou un répertoire est donc f5.

L’action de copie nécessite de jouer avec les panneaux droite et gauche : il faut avant de lancer la copie proprement dite se placer d’un côté dans le répertoire de destination (où on veut copier le fichier/répertoire) et de l’autre sur le fichier ou le répertoire à copier (si on a préalablement sélectionné des fichiers/répertoires on se place où on veut dans le répertoire source).

f5 ouvre la fenêtre de dialogue de copie. On peut modifier le nom du fichier/répertoire à copier en ajoutant son nouveau nom à la suite du chemin de répertoire de copie (champ ‘vers :’ ou ‘to :’). On valide en appuyant sur la touche entrée, on annule en appuyant sur la touche échap.

Déplacer/Renommer un fichier/répertoire :

Pour déplacer (couper-coller) un fichier/répertoire, la procédure est la même que pour copier. La touche de fonction est alors f6.

Pour renommer on place les deux panneaux dans le même répertoire source, on se place sur l’item à renommer, on appuie sur f6 et on tape le nouveau nom à la suite du chemin du répertoire de destination.

Supprimer :

On supprime un fichier ou un répertoire avec f8. Une fenêtre de confirmation s’affiche, sauf s’il s’agit d’un répertoire vide. Attention, c’est une suppression définitive.

Créer un répertoire :

On crée un nouveau répertoire avec f7.

midnight_commander_004

Examen du contenu d’une archive :

mc prend en charge tous les types d’archive gérés par le système.

On entre dans l’archive (tar, tar.bz, tar.gz, zip, deb, rpm,…) tout simplement en appuyant sur la touche entrée.

Ainsi pour décompresser une archive et l’utiliser, il suffit de copier son contenu (f5) dans le répertoire de son choix.

Le menu f2 permet également d’effectuer des opérations de compression de fichiers.


Fonctions avancées :

La touche f9 donne accès à la barre de menus située en haut.

midnight_commander_005

Le menu Fichier est l’un des plus intéressants. Il permet une utilisation aisée de certaines commandes système aussi primordiales que chmod (gestion des permissions), chown (gestion des utilisateurs), SymLink (ln -s : lien symbolique).

Les raccourcis clavier sont indiqués dans ces menus. Par exemple pour faire un chmod il est possible d’appuyer simultanément sur la touche ctrl et x, de relâcher et d’appuyer sur la touche c.

Une fonction spéciale très utile :

La combinaison ctrl-o permet de faire disparaître mc et de se retrouver dans le shell.

Ainsi il est possible d’utiliser les fonctionnalités de Midnight Commander (naviguer dans les répertoires, éditer des fichiers,…) et continuer à utiliser la ligne de commande.

On revient dans mc en tapant ctrl-o à nouveau.

Attention : il est fréquent d’oublier qu’une instance d’mc est lancée, ce qui peut donner des résultats gênants si on ouvre à nouveau mc par dessus (en particulier dans le cadre d’une session à distance par ssh).

Utilisation de l’éditeur et visualisation de fichiers

Mode visualisation :

Raccourci clavier : f3

Dans ce mode il est impossible de modifier le fichier. On peut effectuer une recherche d’un terme avec la touche de fonction f7. La structure syntaxique des langages connus ne s’affiche pas. Les fichiers HTML sont interprétés. On quitte avec f10 ou échap.

Mode édition :

Raccourci clavier : f4

Ici la structure syntaxique des langages connus s’affiche en couleur. Si le fichier a été modifié une confirmation d’enregistrement est demandée au moment de quitter (f10).

Pour copier un ensemble de caractères on appuie sur f3 (‘marquer’ ou ‘mark’), on sélectionne en se déplaçant avec les flèches, on appuie à nouveau sur f3 pour signifier qu’on a terminé la sélection, on se place à l’endroit où on veut copier, on appuie sur f5 (‘copier’ ou ‘copy’). Quand on a terminé de copier, on appuie deux fois sur f3 pour désélectionner la sélection et sortir du mode marquage.
Pour couper-coller la procédure est la même avec f6 à la place de f5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− cinq = 2

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>