[Tuto] Les Droits

Les droits

Avant de manipuler quelque fichier ou dossier que ce soit, il convient d’en posséder les droits, c’est à dire d’en être propriétaire. Cette notion est particulièrement importante sous GNU/Linux car vous pouvez rapidement être bloqué par des autorisations insuffisantes. Les droits sous GNU/Linux sont de trois types : lecture, écriture, exécution, dans cet ordre. Ces droits sont représentés par des lettres :

  • x pour l’exécution ;
  • w pour l’écriture (write) ;
  • r pour la lecture (read).

Ces droits peuvent être attribués à quatre types d’utilisateurs :

  • u, qui symbolise le propriétaire (user) ;
  • g pour le groupe auquel appartient l’utilisateur ;
  • o, pour other, c’est à dire les utilisateurs n’appartenant pas au groupe du propriétaire ;
  • a enfin pour all, c’est à dire tout le monde.

Pour attribuer un droit en écriture et en lecture, la commande à taper est donc :

  • chmod a +rw « fichier »

pour attribuer à tout le monde les droits en lecture et écriture, par exemple. Notez que le symbole « + » peut être substituer par un « – » pour ôter des droits à un utilisateur. Notez qu’il est possible de lui ajouter l’option -R afin d’opérer une récursivité sous l’ensemble d’un répertoire, ou encore d’utiliser le joker « * » pour affecter des droits à un ensemble de fichiers.

Retour au sommaire

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.